» 

Charivari

jaquette
ISBN 979-10-94418-21-5 - 6/2016
88 pages - au format 118x178
Photos de Gérard Dumon
En stock

Est-ce parce qu’il y a un chat dans son nom et dans le titre du recueil que les haïkus de Monique sont si délicats ? S’ils arrivent à pas feutrés, comme les félins, ils captivent notre regard et forcent nos désirs de sagesse.

En trois petits coups de pinceaux et sans contrainte du geste, l’auteure peint des univers minuscules qui s’agrandissent avec bienveillance à chaque lecture. Son je, si discret, même « avec lui » dans les gestes de l’amour, révèle l’extrême sensibilité du poète.

Monique Jeune chat comme je la nomme, est une amie d’écriture. Par ses haïkus, toujours surprenants d’inventivité et d’humour, elle bâtit un monde généreux et original.

Les haïkus de Monique Junchat ni ne s’épuisent, ni ne nous épuisent. L’incroyable variété des regards, l’attention aux petites choses et les discrètes touches d’esprit  inventent un style personnel en parfaite adéquation avec la nature du haïku. La métrique en 5/7/5 dont il subsiste d’heureuses traces, tend le plus souvent à se réduire au  profit de l’image pure.

L’auteure nous donne à voir un peu de l’invisible. Son oeil nous amène là où d’habitude nos regards ne vont pas. Du silence elle fait surgir d’incroyables mondes.

Quand la souffrance se dit, c’est avec tant de retenue qu’elle en devient universelle. Effet miraculeux de ses tercets, la solitude devient supportable. S’y cachent des fées aux sourires si tendres.

Si son verbe est simple et toujours précis, Monique fait surgir des images qui s’imposent sans jamais peser.

Evidemment vous l’avez compris je vous invite à faire un délicieux voyage en train, dans le quartier ou à travers les saisons en compagnie de Monique Junchat. Ce charivari qu’elle nous propose ne fait pas de bruit. S’il est un tumulte, c’est dans les effets qu’il a sur nos coeurs. Il nous bouleverse.

Philippe Quinta


8.80 € TTC
Votre panier :
Votre Opinion

partager partager


Commenter sans utiliser FaceBook