» 

Passage secret

jaquette
ISBN 979-10-94418-03-1 - 5/2015
68 pages - au format 118x178
Encres et photographies de Robert Gillouin.
En stock

Pudeur, délicatesse, épure et double sens, quatre vertus qui se dégagent des haïkus et tankas de Christian Cosberg.

Le voici le 'Passage secret' un beau titre pour ce recueil que les lectures répétées n'épuisent pas. Si le haïku réussi a, en soi, la force d'un passage, ceux de ce poète aimé, se teintent de mystère et de trompe-l'œil.

L'auteur a rassemblé quelques uns de ses courts écrits par chapitres. Il plonge ainsi le lecteur dans une atmosphère quasi romanesque. L'espace qui sépare haïkus et tankas reste chargé d'images et d'impressions diverses, comme si le blanc parlait et le silence faisait musique.


pdf
7.80 € TTC
Votre panier :
Revue de presse

DateOrigineImage
28/06/2016La caravane passepresse
14/10/2015Revue Gong n° 49presse
14/10/2015Ploc La lettre du haïkupresse
Votre Opinion

partager partager


Commenter sans utiliser FaceBook

Par Gilles Brulet le 14/10/2015 : 14:03:00
« Passage secret, c'est très difficile, d'autant plus en poésie, de réussir le défi d'un titre pareil. Tous les passages ont été empruntés et tous les secrets sont éventés. « La chair est triste, hélas ! et j'ai lu tous les livres ». Mais ces haïkus relèvent le défi car ils n'ont pas prétention de poésie mais de réalité humaine. Je préfère le perdreau au poétereau qui froufroute de la rime ou bat de la métaphore oiseuse avec un miroir coincé dans le nombril et presque une plume dans le c... pour qu'on le voie mieux. Ici c'est de la vérité. C'en a l'odeur. Du vécu. Et c'est dit comme une poignée de main.Comme quelqu'un qu'est passé par là. Un homme. Oui, il en reste, mais de moins en moins. Dépêchons-nous de les aimer. Dépêchons-nous de les lire, de les entendre, ils sont en voie de disparition comme les abeilles. »