Le monologue de la souris

 

L’esprit malin, me dit ce matin,

Qu’un danger à la ruse cachée,

Risque de me tomber sur le nez.

Mais tu ne m’auras pas grand crétin !

Mon museau n’ignore pas l’alléchant

Ni l’odeur de ce parfum tranchant.

Tes techniques dépassées

N’attirent plus les vieux rusés ;

Et si quelques novices se font prendre,

Ils sont vite les complices de la leçon à prendre.

Petits bouts de bois

Quelque peu sournois

Même signé Lucifer

Je me joue de tes fers.


auteur
Publié par Pascale Battistelli inscrite il y a 968 jours.
Dans Poésie - Prose
Le Mercredi 23 novembre 2016 : 13:20:53
Votre Opinion / Partager / Commenter : Le monologue de la souris

partager partager
suivre Voter
4.17
6 votes